Les méthodes de blindage de fouille

par | Nov 17, 2021 | Uncategorized | 0 commentaires

Les travaux de construction ou de rénovation nécessitent parfois de creuser dans le sous-sol. C’est pourquoi il est indispensable de faire appel à une entreprise spécialisée en la matière. Ainsi, cette dernière doit assurer la sécurité de son équipe et des équipements. Dans ce cadre, elle doit mettre en place un dispositif de sécurité appelé blindage.

Les facteurs d’accidents dans les chantiers

Un grand nombre d’accidents mortels dans les chantiers trouvent leur origine dans les éboulements de terre. En effet, le personnel qui travaille sur terrain risque de mourir par étouffement ou par écrasement si cela arrive. Cela s’explique notamment par la nature du sol. S’il est argileux, il devient dangereux lorsqu’il y a beaucoup de pluie. S’il est grenu constitué de grain, la cohésion du terrain est fragile. Les conditions climatiques peuvent également engendrer ces éboulements. Certes, s’il peut abondamment, le sol va absorber une importante quantité d’eau, ce qui augmente le risque d’éboulement. Enfin, il ne faut pas oublier les facteurs exogènes qui peuvent favoriser ce dernier. Par exemple :

  • La présence éventuelle des cavités souterraines, de sol gorgé d’eau ou de fondations,
  • Les surcharges non loin des fouilles,
  • Les vibrations engendrées par les engins de chantier, etc.

Autant de raisons qui nécessitent la mise en place de blindage de fouille. Cela permet d’assurer la sécurité des travailleurs et des équipements.

Une obligation pour les entreprises

C’est le décret du 8 janvier 1965 qui rend la mise en place du blindage de fouille obligatoire. Ainsi, il est incontournable pour une profondeur des fouilles de plus de 1,30 m. Et que leur largeur soit supérieure au 2/3 de cette profondeur. Actuellement, il existe 2 grandes catégories de blindage. D’un côté, vous avez les blindages légers qui se démarquent par leur légèreté et leur malléabilité. Pour les obtenir, il faut assembler des cadres en aluminium modulaires dont la hauteur peut monter jusqu’à 2,5 m. Ces cadres sont ensuite reliés entre eux par des montants métalliques. Il est aussi possible d’utiliser le blindage par le biais des panneaux de bois pour les tranchées de grande longueur. De l’autre côté, il y a les blindages lourds qui conviennent pour les fouilles profondes ou larges. Il peut s’agir des caissons métalliques dont l’assemblage se fait généralement à l’extérieur de la fouille ou du blindage par palplanches qui s’installe avant terrassement. En tout cas, la mise en place de ces blindages nécessite le recours à des engins de levage.

Faire appel à une entreprise spécialisée

Il est utile de rappeler que la pose de blindage de fouille nécessite un certain savoir-faire. C’est pourquoi il est recommandé de faire appel à une société qui possède une grande expertise dans ce domaine. De cette façon, vous pouvez être sûr que votre équipe pourra travailler en toute sécurité. De même, vos équipements ne risquent pas d’être ensevelis sous un éboulement. Pour en savoir plus sur les réalisations d’un prestataire en matière de blindage, il faut naviguer sur son portail. Vous pourrez alors y découvrir les différentes solutions disponibles, en fonction de la nature du terrain. Le prestataire peut également travailler dans les différentes étapes du chantier. Par exemple, il peut préparer ce dernier. Vous pouvez aussi y louer ou acheter des solutions de blindage. Et ce, que votre chantier se trouve en France ou à l’autre bout du monde !